Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/01/2020

Dracula de Georges Bess

dracula,georges bess,glénat,bram stoker,vampire,coup de coeur,bd,bd de la semaineJ'allais attaquer en disant que tout le monde connaît l'histoire de Dracula de Bram Stoker, histoire d'éviter de m'y coller, mais pas du tout, après tout : on n'a pas suffisamment d'une vie pour lire pour les chefs d’œuvre de l'univers. Voilà donc brièvement comment tout a commencé.

Tandis que Mina se lamente d'être sans nouvelles de son fiancé depuis sa villégiature de Whitby, Jonathan Harker, le fiancé en question, galope sans fin jusqu'au château de Dracula, paumé au milieu des Carpathes comme le veut la tradition. Il faut nuit, les loups hurlent et notre notaire commence à avoir sérieusement les miquettes, non sans raison : au bout du chemin, il découvre un château lugubre et un être décrépi et livide qui ne tarde pas à se révéler le plus terrifiant des hôtes.

La venue de Jonathan Harker a pour but de faire signer au Comte des documents sanctionnant l'acquisition de plusieurs propriétés anglaises. Aussi, ces transactions finalisées, celui-ci s'embarque-t-il prestement à bord du Déméter pour rejoindre l'Angleterre. Le bateau vidé de son équipage - on se demande bien par qui et pourquoi -  échoue à Whitby où Lucy Westenra, l'amie de Mina, souffre d'étranges crise de somnambulisme...

Je m'arrête là, car si vous ne connaissez pas l'histoire, il faut bien vous conserver un peu de suspens, et si vous la connaissez déjà, vous avez sans doute sauté mon résumé. N'y allons pas par quatre chemins pour évoquer cette adaptation graphique de Georges Bess : c'est un chef d’œuvre absolu

Du point de vue de l'adaptation, l'auteur nous propose une version extrêmement fidèle à celle de l’œuvre originale, ce qui est suffisamment rare pour être noté tant la figure de Dracula a plutôt donné lieu à des réinterprétations toutes plus diverses les unes que les autres depuis un siècle*. Ici, le parti pris est au contraire celui de la fidélité à la genèse du mythe et je dois dire que, même si j'aime, évidemment, une bonne réinterprétation à l'occasion, je commençais à me languir sérieusement de voir un jour Dracula adapté sans réécriture pour le plaisir de mettre en image le véritable récit de Stoker. Honnêtement, c'est un choix particulièrement audacieux - bien plus, à mon sens, que de parachuter le vampire au vingt-et-unième siècle comme l'a fait Mark Gatiss récemment dans sa série Netflix - pour la simple et bonne raison que le roman initial est extrêmement daté. Son propos, manichéen et moralisateur au possible, est une tarte à la crème à faire passer aujourd'hui. Il s'en faudrait vraiment de peu pour qu'il ait simplement l'air d'un pensum réac sous le crayon ou la caméra d'un scénariste contemporain...

Et pourtant, Georges Bess s'en sort avec un brio saisissant. Le découpage des vignettes propose une circulation hallucinée au gré des pages, renforcée par un usage hyper contrasté et fascinant du noir et blanc, qui hypnotise le lecteur comme le ferait le vampire avec sa proie. L'esthétique est impeccable, sensuelle, même dans l'horreur. L'auteur ne lésine pas sur les chauves-souris, les crânes, les roses et les figures spectrales, non parce qu'il se prend les pieds dans le tapis du cliché, mais parce qu'il joue avec en dynamitant l'ensemble avec modernité. Clairement à cet égard, on sent le souffle du comics qui me semble jouer de façon similaire et dynamique avec les figures manichéennes métaphoriques.
Grâce à cette intelligence graphique hors du commun, Georges Bess dépoussière ainsi le classique pour le présenter, à nouveau, comme neuf, comme l'histoire fantastique, sombre et passionnante qu'elle a pu être à l'époque de sa publication. C'était un pari complètement fou, qu'il était presque impossible de remporter, et pourtant il l'a fait, haut la main.

Je suis tout simplement bluffée et subjuguée.

dracula,georges bess,glénat,bram stoker,vampire,coup de coeur,bd,bd de la semaine

dracula,georges bess,glénat,bram stoker,vampire,coup de coeur,bd,bd de la semaine

dracula,georges bess,glénat,bram stoker,vampire,coup de coeur,bd,bd de la semaine

dracula,georges bess,glénat,bram stoker,vampire,coup de coeur,bd,bd de la semaine

dracula,georges bess,glénat,bram stoker,vampire,coup de coeur,bd,bd de la semaine

Et pour la première fois depuis longtemps, je participe à l'occasion de ce billet à la BD de la semaine qui se trouve aujourd'hui chez Moka 

 

*Dans ce précédent article de blog, j'ai évoqué plus en détails le roman de Stoker et les nombreuses réinterprétations du personnage de Dracula au ciné depuis Murnau jusqu'à Coppola (oui, j'adore ce mythe).

iframe src="http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Flapetitemarchandedeprose.hautetfort.com%2Farchive%2F2020%2F01%2F12%2Fdracula-de-georges-bess-6204798.html&layout=button_count&show_faces=false&width=50&action=like&colorscheme=light" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" style="border:none; overflow:hidden; height:30px">

Commentaires

Celui-là, il me le faut. Il a l'air dingue !

Écrit par : Moka | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Je te le confirme !

Écrit par : Lili | 15/01/2020

Je plussoie ! Chef-d’œuvre absolu que cet album là ! Le dessin est à tomber par terre !

Écrit par : Noukette | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Il me semble qu'il fait plutôt l'unanimité d'ailleurs, non ? Je n'ai entendu personne être ne serait-ce que mitigé à son sujet... C'est un signe qui ne trompe pas quant à la qualité de l'ouvrage.

Écrit par : Lili | 15/01/2020

je vais surveiller sa venue à la BM !

Écrit par : Electra | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

J'espère qu'il va bientôt arriver !

Écrit par : Lili | 15/01/2020

Très intéressée par le mythe aussi et ses adaptations. Ce qui m'a frappée dans cette adaptation, au-delà de la beauté et la virtuosité graphique, c'est cette fidélité au récit, à son atmosphère.

Écrit par : Marilyne | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Magnifique. Je le note comme futur cadeau pour mon fils.

Écrit par : gambadou | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Connais pas trop l'histoire, et pfou quelle BD!

Écrit par : keisha | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Je tourne autour depuis un moment. Il va falloir que je succombe !

Écrit par : Soukee | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Il me tente beaucoup celui-ci ! J'adore les histoires de Dracula...

Écrit par : Nathalie | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

les extraits donnent très envie!

Écrit par : eimelle | 15/01/2020

Répondre à ce commentaire

Très belle découverte, encore une chouette idée cadeau ^^

Écrit par : Madame | 16/01/2020

Répondre à ce commentaire

Chef d'oeuvre, rien de moins? I need that!!

Écrit par : Karine | 16/01/2020

Répondre à ce commentaire

je ne suis pas fan du noir et blanc mais pourquoi pas !

Écrit par : Mylene | 16/01/2020

Répondre à ce commentaire

Tu as bien fait de fournir un rappel de l'histoire, je ne la connaissais pas du tout. Je n'ai d'ailleurs vu aucun des films consacrés à Dracula (mais j'ai dévoré ton article sur les différentes adaptations du mythe à pleines dents !) Je sens qu'il manque quelque chose à ma culture. Cette BD a l'air fascinante, les dessins sont d'une beauté hypnotique (et terrifiante) ; peut-être pourrais-je commencer par là ?! (Note à moi-même, ne pas la lire avant d'aller me coucher).

Écrit par : ellettres | 16/01/2020

Répondre à ce commentaire

Bah mon commentaire est passé à l'as :( Une malédiction de plus de Mr Dracula ?? Je disais que je ne connaissais rien à l'histoire, n'ayant même jamais vu les oeuvres cinématographiques que tu analyses dans ton autre billet (que j'ai dévoré à pleines dents bien-sûr). Ça manque à ma culture ! Et pour aborder l'oeuvre, pourquoi ne pas commencer par cette BD, à la beauté aussi hypnotique que terrifiante ?

Écrit par : ellettres | 16/01/2020

Répondre à ce commentaire

Moi aussi je veux être bluffée et subjuguée ;-)
D'autant sue Dracula, je ne le connais pas tant que ça !
En tout cas, cet album semble faire l'unanimité !

Écrit par : Blandine | 16/01/2020

Répondre à ce commentaire

Ah merci pour ce billet. J'ai vu la BD en rayon, j'ai feuilleté vite fait, ça ne m'a pas convaincue. Mais je la lirai maintenant qu'elle a soulevé ton enthousiasme. J'adore le livre pour des tas de raisons, donc une adaptation fidèle devrait me plaire. :)

Écrit par : Alys | 18/01/2020

Répondre à ce commentaire

Cette BD a l'air magnifique ! Lu deux fois le roman, que je trouve très habile et très de son époque (ce n'est pas nécessairement un compliment), et surtout très saisissant. Donc je note, je vais essayer de lire ça !

Écrit par : nathalie | 19/01/2020

Répondre à ce commentaire

L'esthétique a l'air d'une richesse inouïe.

Écrit par : Amandine | 19/01/2020

Répondre à ce commentaire

Le dessin m'a l'air très riche, ce n'est pas pour moi en ce moment... Je le note quand même quelque part, pour plus tard.

Écrit par : Caro | 20/01/2020

Répondre à ce commentaire

Tout pour me plaire !

Écrit par : manU | 23/01/2020

Répondre à ce commentaire

Ce n'est pas la première fois que je la vois passer, mon envie augmente à chaque billet

Écrit par : Stephie | 23/01/2020

Répondre à ce commentaire

Un mot.. Non 3 : JE LA VEUX !

Écrit par : sabine | 26/01/2020

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire