Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2015

La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël Dicker

La vérité sur laffaire Harry Québert.jpg
La vérité sur l'affaire Harry Québert de Joël Dicker, De Fallois Poche, 2014, 859p.

 

Marcus Goldman vient de publier un premier roman encensé, gros succès des librairies. Il en profite à fond, se paye des petits fours, un bureau avec secrétaire et, à l'occasion, une starlette de télévision. A force de ce climat sans littérature, Marcus Goldman s'aperçoit qu'il n'arrive plus à écrire. C'est d'abord la déconvenue puis l'angoisse la plus totale, en plein milieu éditorial américain où les Lettres se doivent d'être rentables. Marcus appelle alors à la rescousse son mentor et ami Harry Québert, célèbre auteur des Origines du mal, sans trop de succès immédiat. Pourtant, quelques semaines après leurs retrouvailles, une nouvelle totalement folle tombe du ciel : un cadavre est retrouvé dans le jardin d'Harry Québert ; celui de son seul amour vieux de trente ans, Nola Kellergan. Et paf ! Marcus Goldman retourne alors à Aurora, non plus pour tenter d'écrire mais pour tenter de faire toute la lumière sur cette affaire et disculper son ami. Cela dit, l'écriture d'un second livre pourrait bien se profiler entre ses découvertes...

Alors oui, éclaircissons immédiatement un point de mésentente entre lecteurs au sujet de ce roman : les académiciens ont très clairement fumé la moquette (et de la bonne) à la veille de décerner leur Grand Prix à ce titre. Avec toute l'objectivité dont on se doit de faire preuve à la lecture de n'importe quel bouquin, il faut s'accorder à dire que celui-ci est écrit avec les pieds. Je serais même tentée de dire avec le gauche seulement et les yeux bandés. Nous avons ainsi fait toute la lumière sur la qualité du style, la profondeur des dialogues et la subtilité de l'histoire d'amour entre Harry et Nola.

Cela dit, faisons aussi la part des choses : ce roman avançait-il une quelconque prétention à ces niveaux-là ? Honnêtement, je ne crois pas. On lui reproche ces lacunes au regard du prix qu'il a reçu par la suite - et tant mieux pour lui - mais lui n'avait rien demandé, que je sache. Il faut bien plutôt se concentrer sur ce qu'il propose effectivement : un roman policier. Et de ce point de vue là, bien hypocrite serait celui qui trouverait à redire sur l'excellente habileté de Joël Dicker à emballer le lecteur comme un pot de miel le fait avec les mouches, à nous enjoindre fermement de lire, lire et lire encore parce qu'on est tout simplement hypnotisé par l'histoire rocambolesque qui se déroule sous nos yeux. Tout commence, comme bien des polars, par une évidence tout à fait erronée, que le protagoniste, aidé du sergent Gahalowood (que j'ai personnellement adoré), va s'échiner à effeuiller. La vérité, comme chaque lecteur de polar sait, est toujours la microscopique petite aiguille cachée dans une meule de foin. Et bien, La vérité sur l'affaire Harry Québert est une fantastique meule de foin à tiroirs (comme j'vous l'dis - ça peut aussi servir de buffet) et toutes les pièces que l'on y découvre sont savoureuses. Je ne vous parle même pas de la fin, qui rebondit avec maestria.

Certes pas ce qu'on attend d'un Grand Prix de l'Académie française mais indéniablement ce que l'on attend d'un très bon roman policier. Je l'ai pris comme tel ; j'ai donc été servie ! Merci à Joël Dicker pour la bonne tranche de lecture addictive !

Lu en lecture commune avec ma copine Elletres, avec qui j'ai adoré échanger sur le sujet. Allons voir son billet !

 

challenge-un-pave-par-mois.jpgChallenge Un pavé par mois chez Bianca

Participation d'octobre !

iframe src="http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Flapetitemarchandedeprose.hautetfort.com%2Farchive%2F2015%2F10%2F14%2Fla-verite-sur-l-affaire-harry-quebert-de-joel-dicker-5699894.html&layout=button_count&show_faces=false&width=50&action=like&colorscheme=light" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" style="border:none; overflow:hidden; height:30px">

Commentaires

Bon j'ouvre le bal des commentaires, et je vois que nous sommes bien d'accord quant à la consommation de stupéfiants des vénérables académiciens ;)
Je te rejoins sur le fond, même si je ne me suis quand même pas senti hypnotisée par l'histoire, elle est drôlement bien ficelée et on se fait complètement avoir par la fin !

Écrit par : ellettres | 15/10/2015

Il faut dire que je suis bon public avec les polars, je me laisse très facilement embarquée par une enquête, c'est mon petit péché mignon ;)

Écrit par : Lili | 16/10/2015

C'est un livre qui a fait beaucoup parler de lui, mais je ne suis pas trop tentée. J'ai l'impression que la machine médiatique y est pour beaucoup...alors ça me calme l'appétence ;)

Écrit par : Topinambulle | 15/10/2015

J'étais complètement de ton avis, ma chère Topi, jusqu'à ce que ce soit une amie de confiance qui me confie avoir été emballée par le livre. Son point de vue a tout de suite eut plus de poids que la vague médiatique. Bon, au final, je ne trouve pas que ce soit un chef-d’œuvre, loin de là, mais c'est tout à fait agréable pour passer le temps !

Écrit par : Lili | 16/10/2015

J'aime bien l'idée de la meule de foin à tiroirs ;)
Et - effectivement - on est davantage dans le page-turner que dans la grande littérature... mais dans le page-turner qui sait y faire, quand même ! Je me souviens des 100 dernières pages et de leur lots de rebondissements, de "non !", de "oh..." et de "ah !" :)

Écrit par : Lili Dans Les Etoiles | 15/10/2015

Ah oui, c'est un page-turner qui sait sacrément bien y faire. Il faut prendre les livres pour ce qu'ils sont, et puis c'est tout.

Écrit par : Lili | 16/10/2015

Les romans policier, ce n'est pas ce que je préfère. Et pourtant, je l'ai acheté dès sa sortie en poche, pour le côté totalement addictif que beaucoup lui prêtaient. Tu m'effraie un peu quand tu évoques la qualité et le style, mais bon, je verrai par moi-même ^^

Écrit par : Laeti | 16/10/2015

Clairement, Laeti, ne t'attends à rien de mirobolant au niveau du style, ça ne vole vraiment pas haut... Prends-le comme un livre détente :)

Écrit par : Lili | 16/10/2015

Haha contente que tu aies aimé!! :)

Écrit par : Alys | 17/10/2015

Indeed, Alys ! Plutôt ravie moi aussi héhé!

Écrit par : Lili | 18/10/2015

Bon, bon, bon, on me l'a offert il y a quelques semaines, je le lirai donc... J'espère être aussi emballée que toi. Je lis très peu de roman policier et j'aime bien que l'écriture ait un peu de style tout de même. Je suis un peu inquiète à vrai dire... Ce sera pile ou face !

Écrit par : Moglug | 19/10/2015

Hmmm alors, vraiment, ne t'attends à aucun style parce qu'il est très très mauvais ! Et la relation entre Harry et Nola ne vole pas plus haut du tout.
Peut-être que ce sera l'occasion pour toi de découvrir le côté addictif des polars par contre, qui sait ! ;)

Écrit par : Lili | 23/10/2015

Bon, je verrai ça...

Écrit par : Moglug | 23/10/2015

Bonne lecture quand même ;)

Écrit par : Lili | 26/10/2015

Meule de foin à tiroirs... ouhlala il y aura beaucoup d'aiguilles à retrouver, chouette !

Écrit par : Anne | 28/10/2015

Tels sont les ingrédients d'un bon polar ! ^^

Écrit par : Lili | 29/10/2015

C'est un roman qui est sur ma whish list depuis sa sortie mais j'ai tellement de pavés qui m'attendent déjà que j'attends encore avant de l'acheter ! ton avis me conforte en tout cas sur sa qualité

Écrit par : Bianca | 31/10/2015

Sa qualité narrative, oui ; indéniablement pas sa qualité stylistique ^^

Écrit par : Lili | 01/11/2015

Les commentaires sont fermés.