Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/06/2019

La mort s'invite à Pemberley de P. D. James

la mort s'invite à pemberley,p.d.james,death comes to the pemberley,polar,roman policier,pride and prejudice,orgueil et préjugé,elizabeth,lizzie,darcy,lydia,wickham,bingley,meryton,bennet,mort,enquête,jane austen,austenerie

Dernièrement, j'ai été prise d'un revival Pride & prejudice - pas tant de relire le roman, en fait, que de replonger dans l'histoire et de côtoyer à nouveau les personnages. Je me suis sustentée en visionnant à nouveau la mini-série BBC (indépassable) et le film de Joe Wright (qu'étonnamment, j'apprécie de plus en plus ou peut-être me ramollis-je avec le temps par seul plaisir de retrouver cet univers ?) mais ce ne fut pas suffisant. Je n'avais pas envie de rejouer la même histoire en boucle en fait (d'où l'absence de relecture du roman), mais plutôt de continuer à vivre avec eux (et d'un coup, je comprends, ce qui pousse certains fans à s'abreuver d'austeneries jusqu'à plus soif.). Bref, j'ai donc demandé les bons conseils de consœurs très connaisseuses et finalement, il semble qu'il n'existe pas tant de bonnes austeneries que ça (avis à ceux qui en ont sous le coude : je suis preneuse), or je ne suis pas encore suffisamment à fond pour me passer d'une certaine qualité littéraire. Du coup, j'ai opté pour celle qui fait l'unanimité et que j'avais déjà dans ma PAL en prime (nickel) : La mort s'invite à Pemberley de P.D. James. 

L'intrigue commence cinq ans après la fin du roman de Jane Austen, la veille du bal de Lady Anne, feu la mère de Darcy, au domaine de Pemberley. Les époux Bingley sont déjà arrivés sur place, de même qu'Henry Alveston, un de leurs amis, et le colonel Fitzwilliam, cousin de Darcy. Les retrouvailles sont cordiales, voire chaleureuses entre Elizabeth et Jane, mais une tension indicible et latente semble habiter diversement les individus. Tardivement dans la soirée, alors que tout le monde songe à se coucher, surgit un équipage inattendu : La voiture et le cocher du Green Man et Lydia, la benjamine des soeurs Bennet, dans un état pitoyable. Elle hurle à qui veut l'entendre que Wickham, qui s'est élancé dans les bois à la suite du capitaine Denny, a été assassiné. Tout le monde est évidemment dans la stupeur et ces messieurs décident de partir à la recherche des deux hommes dans le bois du domaine... 

Je me rallie très clairement à l'appréciation générale pour dire que ce roman est une fan fiction absolument excellente et savoureuse. En plus d'être une admiratrice évidente de l'époque et de l'oeuvre de Jane Austen, P.D. James, que je découvre pour l'occasion, est indéniablement une auteure bourrée de talent. Ainsi, les personnages et leurs attitudes sont en parfaite cohérence avec les mœurs d'alors et les caractères créés dans l'oeuvre originale tout en développant de nouvelles facettes et en s'étoffant d'une vie nouvelle. P.D. James prend le temps, dans un long prologue, de combler le vide des cinq ans avant d'avancer lentement mais sûrement - ainsi le rythme narratif est, lui aussi, cohérent avec le roman d'inspiration. C'est crédible, croustillant, fin et très juste. J'ai particulièrement goûté le petit clin d’œil suivant : 

S'il s'agissait d'un roman, le plus brillant écrivain lui-même pourrait-il réussir à faire croire à ses lecteurs qu'aussi peu de temps avait suffi à soumettre l'orgueil et à surmonter les préjugés ? (Je crois qu'on a tous la réponse à cette question)

Ceci étant dit, subsiste la question de la trame policière dans tout ça : on pourrait avoir l'impression de prime abord, et c'est un peu la crainte que j'avais, que l'intrigue tombe ici comme un cheveu sur la soupe. Or, il n'en est rien. Certes, par souci de respect historique, elle n'est pas follement haletante et il ne faut pas espérer un page-turner de folie. Par contre, elle offre l'occasion d'une plongée extrêmement instructive et fascinante dans les rouages judiciaires anglais du début du dix-neuvième siècle Aussi, à défaut d'être vif et surprenant, l'ensemble développe une excellente reconstitution historique plausible. Inutile de préciser que je recommande chaudement ce roman à ceux qui, comme moi, souhaitent continuer un bout de chemin avec Lizzie et Darcy sans forcément relire Pride & prejudice. C'est un bon cru, vous pouvez y aller. 

la mort s'invite à pemberley,p.d.james,death comes to the pemberley,polar,roman policier,pride and prejudice,orgueil et préjugé,elizabeth,lizzie,darcy,lydia,wickham,bingley,meryton,bennet,mort,enquête,jane austen,austenerie

Participation au mois anglais chez Lou et Titine 

iframe src="http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Flapetitemarchandedeprose.hautetfort.com%2Farchive%2F2019%2F05%2F09%2Fla-mort-s-invite-a-pemberley-de-p-d-james-6149746.html&layout=button_count&show_faces=false&width=50&action=like&colorscheme=light" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" style="border:none; overflow:hidden; height:30px">

Commentaires

Je l'ai acheté, surtout par curiosité, parce que j'ai lu des avis très contradictoires à son sujet, et aussi parce que j'aime PD James et ses romans policiers. Je verrai bien ce que ça donne.
Pour l'anecdote : cet été je vais sans doute visiter le château qui incarne Pemberley dans la série de la BBC, en plein Austen revival !

Écrit par : nathalie | 18/06/2019

Répondre à ce commentaire

J'espère que tu seras aussi conquise que moi pour le roman et inutile de préciser que je te déteste pour le reste :p

Écrit par : Lili | 18/06/2019

Oh, oh, j'ai traversé une grande période P.D.James, il y a ... longtemps ! Et, évidemment, je n'ai pas lu celui-ci ! Je garde un grand souvenir du roman " Les fils de l'homme " ( plutôt vers l'anticipation ).

Écrit par : Marilyne | 18/06/2019

Répondre à ce commentaire

Je verrai à l'occasion le titre que tu m'indiques ! Pour l'instant, je ne sais pas si j'ai forcément envie de poursuivre ma découverte de cette auteure mais enfin, ce fut une bonne première rencontre !

Écrit par : Lili | 18/06/2019

J'ai déjà un PD James dans ma PAL mais pas celui-là. Je ne suis pas trop tentée.

Écrit par : maggie | 18/06/2019

Répondre à ce commentaire

Puisque tu sembles avoir lâché un peu la littérature anglaise, je te comprends !

Écrit par : Lili | 18/06/2019

Je suis ravie de lire cet avis très positif. Ce roman est dans ma PAL depuis sa sortie ! Aurai-je le temps de le lire pour le Mois Anglais ????

Écrit par : George | 18/06/2019

Répondre à ce commentaire

Oh, depuis sa sortie ! Effectivement, ce serait le bon moment de le sortir de ta PAL du coup ;)

Écrit par : Lili | 18/06/2019

Encore un roman qui traîne dans ma PAL, c'est désespérant ! Mais j'ai encore la chance de le découvrir ;-)

Écrit par : Anne | 18/06/2019

Répondre à ce commentaire

Mais oui, c'est ça le positif : tu as la perspective joyeuse de le découvrir !

Écrit par : Lili | 19/06/2019

oui je suis aussi motivee de le lire...car on veut savoir le apres...leur vie apres le mariage....ouiiii....tant pis pour le reste...je sens que je vais apprecier...un peu comme toi...;)

Écrit par : rachel | 19/06/2019

Répondre à ce commentaire

En plus, le reste est très bon, alors il n'y a pas de quoi se priver !

Écrit par : Lili | 19/06/2019

Je l'ai lu -forcément- mais n'en garde pas trop de souvenir...
Je fais partie de ceux (celles, plus sûrement) qui ont lu et relu le roman, vu et revu les films, etc...
Si tu veux t'amuser, tu as Jane Austen et moi de Emma Campbell Webster.

Écrit par : keisha | 19/06/2019

Répondre à ce commentaire

Je note cette austenerie que tu me suggères. Merci Keisha !

Écrit par : Lili | 19/06/2019

Génial! Je suis ravie que tu aies aimé. J'avais trouvé, moi aussi, que P. D. James connaissait bien sa Jane Austen. J'adore P. D. James, je trouve qu'elle a une plume remarquable et qu'elle tisse une atmosphère géniale dans ses policiers: un peu sombre, un peu torturée, mais toujours très formelle et tout en retenue. Comme Marilyne, je te recommande Les fils de l'homme, qui n'a rien à voir avec le reste de sa production mais est extrêmement intéressant.

Écrit par : Alys | 23/06/2019

Répondre à ce commentaire

Nous sommes parfaitement raccords à propos de PD James et de ce roman alors ! Je note "Les fils de l'homme" alors ; il semble vraiment valoir le coup !

Écrit par : Lili | 23/06/2019

Oui, il vaut le coup et est très différent du film, qui est beaucoup plus orienté action. Il n'y a jamais beaucoup d'action dans les livres de P. D. James, à part une éventuelle course-poursuite à la fin. :)

Écrit par : Alys | 24/06/2019

J'ai trouvé l'absence d'action très à propos dans ce roman, au vu du contexte historique... A voir si cela n'est pas trop ennuyeux dans un contexte d'anticipation ? ;)

Écrit par : Lili | 24/06/2019

Le comble, c'est que j'avais lu cette austenerie à sa sortie, sans avoir jamais lu Pride & Prejudice. Il faudrait que je la relise maintenant... Même si certains détails de l'oeuvre originale m'échappent, vu que ça fait bien 3 ou 4 ans que je l'ai lue... Bref, je crois qu'il est temps que je mate ENFIN la série BBC - avec mister Colin Firth si je ne m'abuse.
(Décidément, j'ai beau savoir qu'Austen est une immense autrice, j'ai du mal à pénétrer pleinement dans son univers).

Écrit par : ellettres | 30/06/2019

Répondre à ce commentaire

J'ai mis très longtemps à accrocher à son univers aussi, j'étais résolument hermétique à son ironie. Et encore aujourd'hui, c'est une auteure que je ne peux pas lire en toutes circonstances et je mets toujours plusieurs centaines de pages à accrocher pleinement à ses romans dans lesquels, mine de rien, il ne se passe pas grand chose.
Cela dit, je te le confirme : la série BBC avec Colin Firth est indépassable ! :D

Écrit par : Lili | 15/07/2019

Écrire un commentaire