Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2019

Le secret de l'éventail de Nancy Springer

Le secret de l'éventail .jpgAu point au nous en sommes au début de ce quatrième tome, huit mois (seulement !) se sont écoulés depuis le début de la série. Je vous avoue que je n'avais aucune notion du temps dans cette affaire et il me semblait que quelques années étaient passées par là - mais c'est sans doute parce que quelques années se sont effectivement écoulées depuis ma lecture du premier titre. Enola Holmes a aujourd'hui presque quinze ans et, en l'espace de huit petits mois, a réussi à échapper plusieurs fois à ses frères aînés, Mycroft et Sherlock, à vivre de façon autonome et dissimulée dans Londres et à résoudre trois affaires importantes (plus une kyrielles d'autres plus négligeables). En ce mois de mai 1889, elle s'ennuie d'ailleurs d'accumuler les enquêtes sans importance, jusqu'au jour où, par le plus grand des hasards, dans les premières et très innovantes toilettes pour dames du centre londonien, elle retrouve Lady Cecily Alistair qu'elle avait aidée dans le deuxième volume de la série. Celle-ci est aux prises avec deux duègnes peu commodes et laisse à Enola, qu'elle a reconnue, un SOS gravé sur son éventail rose. Notre héroïne s'emploie dès lors à découvrir la nature exacte des problèmes de Lady Alistair et à l'en dépêtrer.

Décidément que j'aime cette série ! Et ce tome-là est indéniablement un très bon cru. Le style de Nancy Springer traduite par Rose-Marie Vassallo se déroule avec une verve et une vivacité auxquelles la narration à la première personne participe grandement. C'est typiquement le genre de série que j'ai plaisir à conseiller à mes élèves tant elle est à la fois accessible et de qualité. La langue est riche et le fond est consistant.

Présentement, la condition de la femme dans l'Angleterre victorienne en prend encore pour son grade. Cecily Alistair est littéralement prise au piège par des plans qui la dépassent simplement parce qu'elle est une jeune fille un peu trop libre qu'on ambitionne de museler. En attendant que tout soit mis à exécution, c'est dans son corps qu'elle est prisonnière, harnachée des habits à la dernière mode parisienne qui empêche tout mouvement ample. Elle est forcée d'avancer à petit pas et de respirer à peine : une véritable torture ! Enola, de son côté, ne peut toujours pas retrouver ses frères car le même sort la guetterait le cas échéant. Toute tentative de liberté féminine doit être vertement réprimandée et étouffée, quel que soit le domaine et quelle qu'en la raison. 

Cependant, une lueur d'espoir commence à poindre pour notre protagoniste car un rapprochement progressif s'opère avec Sherlock. Le célèbre détective enquête sur la même affaire que sa jeune sœur et aura besoin d'un petit coup de main pour se sortir d'un mauvais pas. On comprend dans les dernières pages du récit qu'une ouverture s'amorce (et pour cause, il ne reste plus que deux titres à la série) et il ne pouvait venir que d'un esprit lui-même libre et anticonformiste à bien des égards (pas tous certes, mais tout de même bien plus que Mycroft). J'ai hâte de voir comment cela va évoluer par la suite d'autant qu'Enola devient de plus en plus affirmée, indépendante, inventive et courageuse ; l'esprit et l'action toujours tournés vers son prochain. Elle n'est pas sans failles, certes, mais elle est une héroïne des plus inspirantes, pour les lecteurs et lectrices de tous âges. La question est : vais-je attendre longtemps avant de lire la suite ?

Précédemment dans la vie d'Enola Holmes : La double disparition, L'affaire Lady Alistair et Le mystère des pavots blancs. 

nancy springer,enola holmes,le secret de l'éventail,lady cecily alistair,sherlock holmes,mycroft holmes,angleterre,londres,angleterre victorienne,polar,enquête,disparition,roman policier,condition de la femme,mariage,éventail,message,code,secret,liberté,indépendance

Participation au mois anglais chez Lou et Titine 

iframe src="http://www.facebook.com/plugins/like.php?href=http%3A%2F%2Flapetitemarchandedeprose.hautetfort.com%2Farchive%2F2019%2F06%2F21%2Fle-secret-de-l-eventail-de-nancy-springer-6157244.html&layout=button_count&show_faces=false&width=50&action=like&colorscheme=light" scrolling="no" frameborder="0" allowTransparency="true" style="border:none; overflow:hidden; height:30px">

Commentaires

J'en suis au même tome, je voulais le lire pendant le mois anglais mais je doute d'avoir le temps

Écrit par : Bianca | 21/06/2019

Répondre à ce commentaire

Si ça peut t'encourager, je l'ai dévoré en quelques heures seulement. Il se lit vraiment très rapidement et simplement !

Écrit par : Lili | 23/06/2019

C'est une série pour ados? Cela a l'air de bien fonctionner pour les adultes! ^_^

Écrit par : keisha | 21/06/2019

Répondre à ce commentaire

Oui, je crois qu'on est plusieurs à être conquises !

Écrit par : Lili | 23/06/2019

effectivement...toute une serie a decouvrir.....

Écrit par : rachel | 21/06/2019

Répondre à ce commentaire

Oui ! L'as-tu lue ?

Écrit par : Lili | 23/06/2019

non justement....faudrait que je la decouvre...;)

Écrit par : rachel | 24/06/2019

Ahhh alors je t'y encourage !

Écrit par : Lili | 24/06/2019

Dommage... l'auteur n'a pas poursuivi la série. Il t'en reste encore un à lire...

Écrit par : Syl. | 22/06/2019

Répondre à ce commentaire

Il m'en reste deux ! Ce n'est pas beaucoup plus mais c'est toujours ça de pris ! Cela dit, ce n'est pas plus mal que l'auteure se soit arrêtée à un moment donné : je ne suis pas sûre que la série aurait continué à être de qualité très longtemps (pour des questions de crédibilité dans la vie indépendante d'Enola). J'espère juste qu'elle a soigné joliment la fin du sixième et ultime tome !

Écrit par : Lili | 23/06/2019

Tu me rappelles que j'aimerais vraiment découvrir cette série ! Site de la médiathèque, j'arrrrive ! :-)

Écrit par : FondantGrignote | 26/06/2019

Répondre à ce commentaire

Ah oui, cours-y !

Écrit par : Lili | 26/06/2019

C'est chouette d'avoir une bonne série à conseiller aux ados ! (et aux adultes). Tu as réussi, au bout du 4e tome, à piquer ma curiosité, moi qui ne suis pas très versée dans la littérature jeunesse...

Écrit par : ellettres | 30/06/2019

Répondre à ce commentaire

Voilà qui me fait fort plaisir, copinette ! C'est une série jeunesse vraiment sympathique !

Écrit par : Lili | 15/07/2019

Écrire un commentaire