Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/02/2015

Swap "Un livre un peintre" avec Mina

DSCN1295.JPG

Un beau soir de janvier dernier, je découvrais avec plaisir le swap de Lamousmé, "Un livre un peintre". L'intitulé, je pense, se passe de commentaires. Tout comme le fait que, bien évidemment, je sautai sur cette occasion pour replonger dans la magie des échanges littéraires et plus si affinités. J'avoue toutefois que je joue rarement le jeu de la surprise du binôme. J'aime plutôt l'idée de swapper avec quelqu'un qui m'inspire et me surprend souvent ; quelqu'un que j'ai ainsi l'occasion de connaître plus amplement. J'ai donc proposé à Mina de me suivre parmi les arts de tous horizons et nous nous sommes ainsi lancées dans un mois riche en discussions et en réflexions pour concocter notre colis.

Et hop, c'est hier que je recevais le paquet de Mina, sous la bonne garde de Sakura. Quoi de mieux pour commencer les vacances ?!

D'autant qu'au déballage, j'avoue que mes papilles salivaient déjà de tant de gourmandises. Voyez plutôt :

DSCN1300.JPG

Oui, vous ne rêvez pas ! Des tablettes Dolfin m'attendaient dès l'ouverture ! Avec des parfums aussi originaux que nougat/miel, orange/épices ou earl grey, je vais, à n'en pas douter, dévorer rapidement tout ça ! Et ce ne sont pas les seuls ! Ils étaient accompagnés de petits œufs Galler. Mina a joué la carte belge à fond pour les gourmandises du colis et elle a eu bien raison. C'est ce qu'on appelle une valeur sûre. Miam !

Et du côté des surprises, je suis tout aussi gâtée :

DSCN1302.JPG

Mina a choisi de douces attentions pour m'accompagner au quotidien : Une série de marque-pages et de cartes postales à glisser sur mes étagères, sur mon frigo ou dans mes livres et ainsi égrainer les joies de l'art un peu partout. Assorti à deux des marque-pages, un magnifique plumier Mucha, un artiste que j'aime tout particulièrement. Je suis totalement ravie de cette belle inspiration qu'elle a eue ! J'ai déjà glissé à l'intérieur une partie de ma collection de marque-pages et il a trouvé une bonne place sur mon chevet ! Enfin, un très joli agenda où chaque semaine est illustrée d'une œuvre. Celui-ci ira dans mon sac à main !

Et les coquins de livres dans tout ça ?

DSCN1301.JPG

Comme toujours, Mina sait me surprendre par des choix originaux et audacieux loin des sentiers battus (et rebattus) ! Un de ses coups de cœur 2014 tout d'abord avec Pietra Viva de Léonor de Recondo. Un livre très primé et très plébiscité que j'avais feuilleté en librairie lorsque je cherchais moi-même des titres pour le swap ! Je suis ravie de le découvrir très prochainement. Une envie de me faire découvrir une collection ensuite. Celle de la maison d'édition Invenit consacrée à des textes littéraires autour d'une œuvre picturale, joliment nommée Ekphrasis (élémentaire, mon cher Watson !). C'est vers un titre d'Arrabal, Dali, prémonition de la guerre civile, que Mina s'est tournée. Il me fera plonger dans un dialogue fantasmé entre Dali et Picasso sur fond de guerre d'Espagne. Voilà qui s'annonce étonnant et ébouriffant. Une inspiration de librairie, enfin, avec Le portrait d'Assouline. Je connais bien sûr son blog mais ne me suis jamais penchée sur ses écrits littéraires. Voilà qui en sera l'occasion, en même temps que de plonger dans l'histoire de la famille Rothschild.

 

Mille mercis, Mina, pour ce bel échange et les beaux échanges qui l'ont précédé ! Ce swap en ta compagnie était un grand plaisir et j'espère que nous aurons l'occasion de renouveler un jour l'expérience !

 

Pour voir le colis que je lui ai envoyé, c'est par ici.

 

 

07:52 Publié dans Swap | Lien permanent | Commentaires (12)

28/01/2015

Les envoûtés de Witold Gombrowicz

Les envoûtés.jpg
Les envoûtés de Witold Gombrowicz, Folio, 2011 [1996], 469p.

 

Un de mes petits péchés littéraires coupables est d'aimer frissonner façon vieille école. Autant les thrillers contemporains m'indiffèrent totalement, autant les ambiances old school à base de château sombre, poussiéreux et, si possible, hanté, ont toute mon attention spontanée. Lorsqu'en plus, le dit-château niche dans une forêt touffue et franchement reculée et qu'un noble défraîchi et à moitié fou l'habite, je frétille comme une jeune adolescente qui découvre Dracula pour la première fois. Ça tombe bien : ce sont tous les ingrédients de base du présent roman de Witold Gombrovicz. Et de fait, comment pourrait-il en être autrement ? La volonté même de l'écrivain étant de proposer une vision résolument ironique des romans fantastiques grand public, il ne pouvait que saupoudrer lui-même les topoï du genre pour mieux s'en amuser.

C'est dans la campagne polonaise que tout commence. Ou plutôt dans un train. Prenez un bellâtre désargenté engagé comme entraîneur de tennis pour une jeune fille riche et insupportable, un fonctionnaire coincé du postérieur et un historien d'art ; envoyez les tous trois dans la même pension du fin fond de la Pologne à l'aube des années 40 ; imaginez en outre que la jeune fille riche et insupportable est fiancée au machiavélique secrétaire du noble défraîchi et à moitié fou sus-cité et vous obtenez tous les ingrédients pour un voyage des plus clichés au pays du fantastique qui aurait mangé Hercule Poirot (oui, parce que je dois avouer que, dans cette ambiance, Hercule Poirot m'a VRAIMENT manqué). Tout cela est bien sûr à dessein et c'est ce qu'il y a de délicieux dans les romans ironiques : la double lecture. Si vous êtes d'humeur ramollie, vous pouvez vous délecter sans honte du premier degré de l'affaire. Si vous êtes d'humeur plus chafouine, vous allez rire sous cape du second degré de chaque phrase. C'est déjà plaisant d'avoir en main un bon roman mais quand, en plus, on a un deux en un, il faut saluer bien bas et profiter comme il se doit ! 

Et c'est ce que j'ai fait : j'ai savouré toute ma lecture ! Et très franchement, ça faisait longtemps que je n'avais pas lu un tel volume de pages en si peu de temps. Je ne dis pas que j'ai tout dévoré avec la même avidité, bien sûr. Les passages d'envoûtement amoureux m'ont clairement beaucoup moins séduite que ceux plus mystérieux et diaboliques. On ne se refait pas : je ne suis définitivement pas fleur bleue, encore moins amatrice de passion destructrice aussi incompréhensible que ridiculement grotesque. Pour le coup, ça ne m'amuse pas ni ne me fait frissonner - même si, en l'occurrence, le second degré fait accepter beaucoup de choses. Mais globalement et tout bien considéré, j'ai dévoré ce roman avec un sourire aux lèvres presque constant. Et si j'ai lu certains blogueurs exprimer une déception quant à l'issue de l'intrigue - soulignons que la fin n'a été retrouvée que très tardivement après la première parution du roman - je l'ai, pour ma part, trouvée en parfaite cohérence avec le projet ironique de l'auteur.

Résumons donc : une très bonne découverte et une très bonne surprise ! Il fallait bien un swap avec Charline pour me le mettre entre les mains. Merci ma super doucette, pour la régalade !

21/12/2014

Swap de Noël avec Charline douce*

DSCN1219.JPG

Pour la troisième année, Charline et moi fêtons la fin de l'année, la douceur de l'hiver et la magie de Noël avec un petit swap. Contrairement à l'année dernière, cette fois, Mondial Relay n'a pas fait des siennes pour livrer le colis jusque dans ma Creuse profonde ! C'est donc pile dans les temps que j'ai pu découvrir avec joie le superbe paquet que m'a concocté Charline !

A l'ouverture, j'ai toujours autant de plaisir à dévoiler le soin particulier qu'elle prend à chaque cadeau. Il émane toujours une douce atmosphère de ses colis ; j'ai vraiment l'impression de recevoir une vraie tranche de Noël. Merci ma douce !

Une fois ce plaisir goûté, j'ai tout déballé (en laissant les livres pour la fin) et voici donc tous mes chouettes présents :

DSCN1222.JPG

 

DSCN1233.JPG
Au programme de mes futures lectures, Les envoûtés de Wiltold Gombrovicz dont nous avions beaucoup parlé avec Charline car elle l'a dévoré et adoré (j'ai hâte de plonger dans cet univers un peu flippant à mon tour), la poésie cinglante et inspirée de Michel Leiris avec Glossaire j'y serre mes gloses et un écrivain contemporain belge, François Emmanuel, avec Jours de tremblement - où il est question de récit d'aventure moderne, ai-je lu ici ou là, ce qui n'est pas pour me déplaire, youhou !

 

DSCN1235.JPG

Pour ravir les papilles, deux thés, l'un au lotus, l'autre nature, et les traditionnels chocolats de Noël. L'un comme l'autre, des valeurs très sûres avec moi !

 

DSCN1238.JPG

Enfin, les surprises sont toutes plus adorables les unes que les autres ! Charline, qui me connait bien, a choisi d'allier douceur et rock'n'roll ! Pour la douceur, elle m'a crocheté un petit assortiment de sous-tasses aux couleurs de Noël. Tellement chou et tellement kitch, j'adore ! De plus, c'est tellement rare de recevoir aujourd'hui des cadeaux fait-main vraiment personnalisés que je suis d'autant plus touchée de l'attention et du temps qu'elle a pris à me faire ce présent rien que pour moi. Et puis, pour le côté rock'n'roll un mug fantastique inspiré des têtes de mort mexicaines que j'adore. J'aime autant vous dire que je me suis exclamée en ouvrant le paquet et suis immédiatement tombée en amour ! Et pour finir, deux petits badges amusants qui rejoindront bientôt le col de mon blouson mi-saison ou la lanière d'un de mes sacs à main : Kahlo Kitty et Tolstoï story !

 

Merci mille fois, ma doucette, pour tous ces cadeaux délicieux et le plaisir toujours renouvelé d'échanger quelques présents avec toi !

 

Pour finir, il est bien connu que si les humains aiment les cadeaux, les chats aiment les paquets cadeaux... Voici donc le deuxième effet kiss cool des colis de swap : le bébé chat qui s'amuse comme un petit foufou ^^

DSCN1227.JPG

DSCN1231.JPG

09:51 Publié dans Swap | Lien permanent | Commentaires (10)