Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/05/2012

Swap de l'été : les binômes !

Et de 10 participants pour l'été ! Hop !

 

3647580599.jpg






Voici nos 5 binômes estivaux :

Aurore* - Moi
Sabbio - Séverine
Julie - Olivier
Chloé - Zum
Hermine - Charlotte


*



Petit pense-bête pour les colis :

Ils doivent comporter au minimum:
- 2 oeuvres littéraires
- 1 gourmandise
- 1 surprise


Vous pouvez ensuite grossir cette base de tout ce qu'il vous plaira dans la mesure de vos moyens si le coeur vous en dit. Un livre supplémentaire parce que plusieurs vous sont venus en tête? Un marque-page? Une gourmandise en prime parce qu'il n'y en a jamais trop ? Lâchez-vous, c'est permis !

Les livres d'occasion sont les bienvenus s'ils sont en très bon état.
Et n'hésitez pas à vous faire plaisir sur le fait main si c'est votre truc.

Tous les objets du colis doivent tourner autour du thème de l'été.
Cela dit, cette contrainte thématique est à prendre au sens large. Pas besoin de vous retourner le ciboulot pour chercher un bouquin avec le mot été impérativement dans le titre.
Vous pouvez piocher dans tous les autres mots qui vous font penser à cette saison ("plage", "vacances", "soleil" etc...), vous pouvez prendre un livre avec une photo de couv' qui évoque de même l'été et autres destinations paradisiaques, dans les bouquins qui parlent de l'été ou qui se passent en cette saison même si le titre ne le mentionne pas etc.
Bref, c'est ouvert !

Pour la gourmandise et la surprise, les questionnaires sont a priori plutôt fournis pour vous inspirer.

Dans tous les cas, quel que soit le domaine, n'hésitez pas à me contacter si jamais vous manquez d'idées. En en parlant, des inspirations lumineuses pourraient pointer le bout de leur nez. Interdiction formelle de contacter votre swappé(e) par contre, il faut garder la surprise du colis totale et intacte !

Enfin, comme cela fait partie de la joie d'ouvrir un paquet, personnalisez votre colis avec des jolis papiers cadeaux, avec une petite carte, tout ça, tout ça.

Je crois que tout est dit ! Si vous avez des questions supplémentaires, vous savez où me joindre !



Sur ces précisions, le temps des colis est officiellement ouvert et vous avez jusqu'au 21 juin, date de l'été ! Enjoy !

06:55 Publié dans Swap | Lien permanent | Commentaires (13)

08/05/2012

Swap de l'été : les inscriptions !

été.jpg

 

Allez, on remet le couvert dans la joie et la bonne humeur, après une merveilleure édition printanière : 


Les inscriptions pour le swap de l'été sont à présent ouvertes ! 



Petit récap pour les nouveaux :


Timing et fonctionnement du SWAP :

Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 21 mai (soit deux semaines) et à envoyer sur swap.de.lhiver@gmail.com [ouais, je crée pas une nouvelle adresse pour chaque swap] avec votre nom, prénom, adresse postale et adresse blog (si vous avez)). MERCI DE BIEN M'ENVOYER CE MAIL ET PAS SEULEMENT DE VOUS INSCRIRE SUR CET ARTICLE, CA ME FACILITE GRANDEMENT LA VIE!

- Au fur et mesure des inscriptions, j'enverrai à chaque participant un questionnaire sur ses goûts littéraires mais pas que.

- A réception de tous les questionnaires seront constitués les binômes de choc dans la semaine qui suivra. J'enverrai alors à chacun le questionnaire de son binôme pour qu'il puisse y trouver l'inspiration nécessaire à la création de son colis surprise.A noter que vous pouvez, évidemment, arriver directement avec votre binôme si vous formez déjà un duo de choc avec quelqu'un ou me demander de vous mettre avec quelqu'un en particulier (si cette autre personne est d'accord!). Merci, dans ce cas, de bien me le préciser dès le départ :)

- Vous aurez jusqu'au 21 juin un mois supplémentaire pour vous amuser à la constitution du colis. Ils devront ensuite être envoyés à votre binôme à compter de cette date (qui coincide, comme c'est étrange, avec le début de l'été hmmm) histoire de bien commencer la saison. 

 

 

Le colis :

Il contiendra au minimum et en rapport avec le thème estival (qu'il soit évoqué par le titre, la photo de couv', l'histoire, les couleurs, tout ça tout ça):

- 2 oeuvres littéraires

- 1 gourmandise

- 1 surprise autre que littéraire en rapport avec les hobbies/passions et autres intérêts divers et variés de votre binôme et selon vos envies.

Vous pouvez bien sûr vous amuser à grossir cette base de tout ce qu'il vous plaira! (d'ailleurs, c'est fréquemment ce qui arrive :D)

 

Le SWAP étant basé sur le partage et l'envie de faire plaisir, cela fait partie du jeu de soigner l'emballage et les petites attentions !

Par contre, l'idée n'est vraiment pas de se ruiner donc il est tout à fait autorisé de se lâcher sur du fait-main ou sur des livres d'occasion (tant que ceux-ci sont en très bon état, parce que recevoir un cadeau en déliquescence, c'est pas génial)

 

 

Le SWAP est ouvert aux bloggeurs et aux non-bloggeurs (mais dans ce cas précis, je limite aux personnes que je connais pour avoir l'assurance de leur sérieux)

 

 

 

A vos claviers et à bientôt ! 


09:00 Publié dans Swap | Lien permanent | Commentaires (7)

24/04/2012

Les femmes du braconnier de Claude Pujade-Renaud

2910.jpg

Les femmes du braconnier de Claude Pujade-Renaud, ed. Actes Sud, 2010 / Babel, 2012

 

 

Cet obscur braconnier, ce charmeur de bêtes magnétique et puissant, c'est le poète anglais Ted Hughes. Lors d'une lecture sur le campus de Cambridge en 1956, il rencontre Sylvia Plath, alors jeune étudiante américaine en Littérature et appelée à devenir une des plus grandes poétesses de son temps. Entre eux, c'est la passion immédiate, le mariage quelques mois plus tard, puis la création, la vie conjugale, deux enfants et des échanges fascinants, intenses, sur le fil. Après une lourde dépression en 1953, Sylvia Plath restera toujours habitée par une profonde déchirure malgré ses apparents débordements d'énergie ; Ted Hughes, quant à lui, ne saura jamais vraiment se résoudre à la monogamie. Au bout de six ans, c'est la sensuelle Assia qui sera à l'origine de leur rupture, premier maillon d'une longue série d'évènements tragiques.

Il faut dire que quand j'aime tout particulièrement un artiste, en l'occurrence ici Sylvia Plath, et qu'en plus j'ai eu l'occasion de l'étudier pour les besoins de l'Université, il m'est toujours très délicat d'attaquer un ouvrage le concernant, surtout si ce dernier se présente comme une fiction.  Je suis immédiatement à l'affût de quelques inexactitudes ou de clichés trop flagrants et surtout de l'essence même de l'artiste esquissé. En gros, je pars avec un a priori suspicieux et c'est à l'auteur de faire ses preuves, de me convaincre. Et Dieu sait qu'il m'ait arrivé d'avoir des déconvenues assez magistrales.
Je me suis donc lancée dans Les femmes du braconnier avec le sourcil froncé et une petite moue interrogative.

Mais très rapidement, ma moue s'est transformée en sourire de plaisir : Claude Pujade-Renaud m'a littéralement emmenée dans l'univers captivant de son roman polyphonique ! Elle y mêle avec brio la voix des poètes et celles des personnes alentours ; un style précieux, délicat et la rudesse d'une intimité exaltée.
Les mauvaises langues pourraient dire que le procédé est un peu éculé, un peu artificiel. Il est vieux comme le monde pour brosser le portrait de personnalités à multiples facettes, à la complexité notoire. Qu'à cela ne tienne, l'auteure n'en maitrise pas moins les codes pour offrir un croquis parfaitement exact (à mon humble avis) de Ted Hughes et Sylvia Plath et de leur relation tumultueuse. J'y ai retrouvé la poétesse telle que je la voyais moi-même en lisant ses oeuvres grandement autobiographiques : à la fois fragile, obsédée par le fardeau du père disparu, parfaitement maniaque, acharnée au travail, dévoreuse d'amour et perfectionniste au possible. J'y ai également retrouvé la lourde emprunte de la psychanalyse qui n'a cessé de jalonner sa vie, pour le pire plus que pour le meilleur. Et puis cette vision de Ted, grand, charismatique, bestial, prédateur, et paternel. Honnêtement, plus je lisais, je me disais que Claude Pujade-Renaud avait tout compris !
A noter, en outre, que l'ouvrage fait de Ted Hughes le personnage principal, ce qui explique la poursuite du roman sur plus d'une centaine de pages après le décès de Sylvia Plath. Et finalement, le destin d'Assia ne diffèrera pas tant de celui de Sylvia, la reconnaissance littéraire en moins. Toutes deux subjuguées, âppées puis écrasées par la présence de celui qui donne tout à la poésie.

Un jeu de passion et de mort, tout en retenu et en délicatesse chez une auteure dont je poursuivrai la découverte après un coup de coeur si délicieux!

 

Merci à ma Clara fraise des bois pour cet ouvrage glissé dans mon swap printanier !

 

 

*

 

 

"Vous savez, je l’ai compris depuis peu : écrire ne sert à rien. Je veux dire, ne protège pas contre le désespoir ou la dépression. Je l’ai cru, lorsque j’avais dix-huit ou vingt ans. Plus maintenant. Non, écrire ne guérit de rien… On recoud la plaie au fil des mots. On enfouit le mal sous l’écorce du langage. La plaie se referme, ligneuse. En dessous, ça s’enkyste. Ou ça suppure."

 

 

sylvia plath,ted hughes,assia wevill,suicide,mort,poésie,amour,passion,animaux

 

sylvia plath,ted hughes,assia wevill,suicide,mort,poésie,amour,passion,animaux