Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/10/2015

Livre-moi(s) : Et une surprise littéraire, une !

Livre-moi(s) 2.jpg

Depuis le temps que le concept des box fait son bout de chemin sur la toile, il était inévitable qu'un jour ses sirènes finissent par me séduire. Ou, du moins, par m'inciter à tester. J'ai bien failli, à un moment donné, essayer avec les thés mais mes goûts pointilleux en la matière m'ont fait craindre de ne boire que la moitié du stock reçu comme il m'arrive souvent lorsqu'on m'offre du thé. Et puis, j'ai croisé le mois dernier le concept de Livre-moi(s) qui consiste à recevoir un livre surprise par mois, vendu comme personnalisé et agrémenté d'un petit mot manuscrit de la libraire. J'ai fureté à divers endroit sur le net pour constater si, oui ou non, le concept de base était vraiment respecté et j'ai trouvé partout des clients ravis exposant à l'envi la photo de leur livre et de leur lettre maison. J'avoue que la lettre maison m'a particulièrement séduite : c'est si rare aujourd'hui de prendre le temps d'écrire. Et puis, si la libraire prend le temps d'écrire, c'est qu'elle prend le temps de sélectionner le livre de manière personnalisée, n'est-ce pas ?
Autre bon point : plusieurs formules d'abonnements sont proposées, dont une formule d'essai d'un mois seulement à 9,90€. Je me suis donc lancée, me disant que je ne perdais pas grand chose.

J'ai commandé mi-septembre et je suis donc entrée dans les starting-blocks des livraisons de mi-octobre. J'attendais avec une bonne impatience de recevoir mon premier livre surprise. Il est arrivé vendredi 16, pile en temps et en heure. C'est ce qu'on appelle être ponctuel !

Livre-moi(s).jpg

A l'ouverture de l'enveloppe, je suis mêlée de contentement et de déception. De contentement, tout d'abord, parce que la libraire de Livre-moi(s) est tombée plutôt juste dans son choix de titre : Les vestiges du jour de Kazuo Ishiguro fait partie de ma wish-list + je suis en ce moment dans ma période annuelle Downton Abbey ; c'est donc impeccable pour me maintenir dans cette ambiance que j'adore ! J'espère seulement apprécier plus l'écriture d'Ishiguro dans ce titre que dans Auprès de moi, toujours qui m'avait ennuyée...
Mais de déception aussi car l'essence même de ce qui m'avait plu dans le concept, à savoir la personnalisation du courrier, le soin apporté à un choix unique etc. ne me semble déjà plus vraiment d'actualité, le succès de Livre-Moi(s) grandissant. La lettre n'est plus manuscrite (merci pour la police qui imite l'écriture à la main, c'est touchant) et n'a plus rien de personnalisé (on retrouve un résumé et un petit paragraphe lambda qu'on retrouvera sur le site à l'item du titre) + le même titre est envoyé depuis plusieurs semaines à de nombreux autres clients. J'ai déjà retrouvé en photo de nombreux colis en tous points identiques au mien sur intagram ou facebook et relayés sur le site de Livre-moi(s). C'est la rançon inévitable du succès de ne plus avoir le temps de fignoler les petits détails du début mais j'avoue que c'était ces dits-détails qui avaient vraiment retenu mon attention.

Bon, cela étant dit, le principal à retenir est que le titre du roman d'octobre est pile poil dans mes envies et dans mes goûts. C'est tout de même le plus important lorsqu'il s'agit de concept personnalisé ! A savoir si je retenterai l'expérience de mon propre chef par contre, je n'en suis vraiment pas sûre. Après tout, j'étais prête à payer un peu plus cher que le prix du livre reçu pour l'aspect personnel de la lettre qui devait l'accompagner mais puisque ce n'est pas le cas... Autant que j'aille moi-même en librairie acheter les nombreux titres qui me font envie. Par contre, c'est clairement une idée de cadeau que je donnerai à tous ceux autour de moi qui ne savent jamais quoi m'offrir pour Noël ou mon anniversaire et qui rechignent à se lancer tout seul dans l'aventure de me choisir un livre ! La perspective de recevoir un livre cadeau pendant trois ou six mois ne peut que faire plaisir à une grande lectrice ! Et sur ce coup là, l'absence de lettre personnalisée ne me dérangera aucunement puisque c'est surtout l'intention de celui qui m'a offert l'abonnement que je garderai en mémoire en réceptionnant ma surprise.

Sur ce, il ne me reste plus qu'à entamer Les vestiges du jour. La suite à la prochaine chronique !

10:46 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (22)

12/08/2015

Et toc, quatre ans !

Depuis la création du blog, un joli 12 août 2011, ce blog a changé, indéniablement.

De ton, d'abord. Au départ j'avais des velléités de critique littéraire. J'essayais de gribouiller des articles fins et constructifs, acerbes, pertinents et percutants en peu de mots. En un mot : j'étais chiante. Quel intérêt de vouloir faire joli et de se mettre seule des contraintes ? ai-je fini par me dire. Du coup, j'ai glissé doucement sur la pente de la subjectivité la plus totale et j'ai commencé à m'amuser beaucoup plus. A mesure que j'étais parfaitement sincère sur mes lectures sans plus tenter de distinguer ce qui relevait de mon appréciation personnelle de ce qui relevait d'une appréciation objective (what's the point, anyway ?!), j'ai commencé à vraiment trouver ma voix. Et je m'éclate sacrément à faire des intro à côté de la plaque où je raconte ma vie, je m'éclate à mettre à l'écrit ce que je dirais exactement si je devais parler d'un livre autour d'une bière avec une bande de potes.

Et puis, il a aussi changé de rythme. Au départ, je publiais tous les deux jours puis deux fois par semaine. Maintenant, je n'ai même plus de calendrier, de jours attitrés, de plans sur la comète. Je chronique quand je veux et je publie de même. Élémentaire, mon cher Watson, mais il faut dire que je suis une maniaque de l'organisation donc pour moi, c'est de la grosse évolution. Quand j'ai créé le blog, j'étais au chômage et je venais d'emménager dans la Creuse, ça facilitait la lecture de folie et la publication fréquente. Depuis, j'ai tenté un nouveau départ professionnel, dont les heures se sont progressivement augmentées. Comme le métier m'a plu, j'ai passé le concours en parallèle d'un master et j'ai décroché les deux. Puis, j'ai été stagiaire et j'ai dû passer en parallèle un deuxième master. Bref, ce blog aura vu une sacrée évolution professionnelle se balader en marge de ses lignes ! (Je me suis mariée, entre temps. On peut donc ajouter l'évolution personnelle)

Et voilà que j'attaque la cinquième année du blog, titulaire dans ma profession (champaaaaaagne !) et (parce que ce n'est pas tout), je signe aujourd'hui même l'achat d'une maison. Sacré 12 août 2015 !

Tout ça mérite bien une part de gâteau pour festoyer un peu les bonnes nouvelles !

Happy 4th birthday, cher ami blog ! L'aventure évolue mais, surtout, l'aventure continue !

 

07:16 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (33)

12/08/2014

Trois ans !

Et de trois !

Le temps passe vite mais, heureusement, l'envie et le plaisir de bloguer ne s'épuisent toujours pas. J'ai réussi à tenir un bon rythme de lectures et de chroniques pendant cette riche année de prépa concours et de reprise d'études. J'en suis plutôt contente. Étonnamment, c'est maintenant que j'ai le temps et la tête disponible que le moindre livre me tombe des mains. Il y a, je crois, des périodes où le cerveau déconnecte.

J'espère qu'avec la nouvelle année scolaire intense qui s'annonce, je trouverai encore le temps d'être aussi régulière et investie. Si tel  n'est pas le cas, tant pis. Il faut bien que les choses évoluent à leur rythme. Une chose est sûre : je n'ai pas prévu d'arrêter de bloguer ! J'aime décidément garder une trace de mes lectures, exercer toujours un peu ma réflexion (même si ça ne vole pas toujours bien haut) et surtout, échanger avec pleins de blogueuses géniales dont j'ai fait la connaissance au fil des ans.

Merci à tous et toutes de me suivre et de rendre l'aventure passionnante !

Et c'est reparti pour une année dans la joie et la bonne humeur !

 

Happy-Birthday-Cynthia-3-the-boffe-trio-34484606-500-333.jpg

 

08:00 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (27)