Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2013

Le chemin des âmes de Joseph Boyden

chemin âmes.gif

Le chemin des âmes de Joseph Boyden, ed. Le livre de poche, 2012 [Albin Michel, 2006], 471p.

 

Ce premier roman cousu d'une main d'orfèvre nous offre un morceau d'histoire bouleversant. Au canada, au début du XXe siècle, les tribus amérindiennes sont de plus en plus assimilées par la force des choses. Le gibier vient à manquer et les autochtones se réfugient dans ces réserves que le peuple dit "fondateur" leur octroie ; ils sont éduqués dans des pensionnats religieux où il s'agit de leur faire perdre leur "sauvagerie". Elijah et son ami Xavier sont parmi les derniers à vivre dans les bois, selon le mode de vie ancestral cree, avec Niska, la tante de ce dernier. Devenus fringuants et aventureux, ils décident de s'engager dans l'armée canadienne lors de la première guerre mondiale. Cette guerre, comme chacun sait, sera d'une violence inouïe - non seulement physiquement mais moralement. Les deux jeunes cree sont rapidement repérés comme d'excellents chasseurs et sont donc employés au tir d'élite ou à la traque silencieuse. Traités avec irrespect et condescendance dans leur pays, ils ont soudain nombre de qualités lorsqu'il s'agit d'en user au combat. Elijah s'illustre brillamment et prend plaisir à tuer. Il communique aussi beaucoup mieux avec ses frères d'arme que Xavier qui ne maîtrise pas assez bien l'anglais. Progressivement, leur duo est soumis à la houle des évènements tragiques, d'un quotidien martelé par les obus et les morts, et à l'empoisonnement progressif de cette médecine blanche si puissante : la morphine. Progressivement, Elijah devient un windigo. Rien ne résiste à la guerre des tranchées, pas même l'amitié la plus pure.

Parallèlement à ce récit, s'écrit la voix de Niska, la tante. En 1919, elle vient recueillir à la gare son neveu Xavier au sortir de la guerre. Il est abattu, incomplet et mutique. Il s'agit de le ramener chez lui, chez eux, dans leur terre. Niska engage alors trois jours de canoë pendant lesquels elle va raconter à Xavier son histoire et l'histoire de son peuple finissant. Elle ne sait pas si Xavier écoute, elle ne sait pas s'il va vivre. Mais tandis que tous deux revivent leurs histoires, ils cheminent sur le chemin des âmes - celui là même qu'empruntent les esprits pour rejoindre la lumière.

Parler de ce roman est extrêmement délicat car il me semble être un concerto tellement virtuose. D'une part nous avons le récit crépusculaire de Niska qui livre une culture qui finira avec elle. Seule, elle subsiste dans la forêt, loin de ces réserves blanches où l'alcool ravage toute la fierté d'un peuple jadis libre. Elle a hérité des pouvoirs chamaniques de son père et puise ainsi sa force dans ses racines puissantes. Mais elle n'a pas eu d'enfant et qui sait si Xavier survivra ? Peu à peu, la flamme cree s'éteint.
En dialogue avec ce chant du cygne lumineux, nous écoutons avec effroi les souvenirs de Xavier. De chapitre en chapitre, l'horreur des tranchées grandit et les soldats sont de plus en plus abîmés. Seule le morphine aide à tenir mais c'est aussi elle qui détruit de l'intérieur. Ainsi se répondent la folie des hommes avides de pouvoir au détriment des êtres et le lointain écho des cree.

Jim Harrison dit de ce roman qu'il est à la fois lumineux et sombre ; c'est on ne peut plus juste. Jamais l'auteur ne tombe dans la pathos ou la violence gratuite. Jamais il n'affirme ni ne défend une thèse particulière. Il use de ce merveilleux instrument qu'est la langue poétique pour témoigner et livrer la beauté, la complexité et les fantômes des âmes blessées. Au-delà d'un hommage aux cree et aux soldats de la grande guerre, c'est un très bel hommage à l'humanité.
Un premier roman d'un incroyable talent qui laisse présager une oeuvre d'une grande qualité. Pour la peine, suivra bientôt Les saisons de la solitude !

 

 

Challenge améridiens.jpgChallenge amérindiens

4eme lecture

09/05/2013

L'hiver du fer sacré de Joseph Marshall III

l-hiver-du-fer-sacre.jpg

L'hiver du fer sacré de Joseph Marshall III, ed. Folio, 1994, 477p.


Dans les grandes plaines américaines du XVIIIe, les tribus autochtones jouissent encore d'une liberté sans hommes blancs et méconnaissent l'usage de l'arme à feu. C'est ainsi qu'il la nomme "fer sacré" qui exprime tant sa matérialité que son caractère mystérieux, rappelant le bruit puissant du tonnerre. Aussi, lorsque Whirlwind, chef de guerre des Lakotas Wolf Tail entend la détonation d'un fer sacré en rentrant de chasse, il s'interroge. Après quelque hésitation, il découvre dans un fourré le corps d'un barbu blessé et décide de le sauver - car malgré sa peur de l'inconnu, un vrai guerrier ne tue que si cela est nécessaire. De retour au campement, le barbu et son arme provoquent des réactions contrastées. Certains, dont Whirlwind et la plupart des anciens y voient l'occasion d'en apprendre plus sur les blancs, de les comprendre et par là, de se protéger. D'autres, dont Bear Heart, ressentent un grand danger dans cette proximité et se montrent hostiles. Et de fait, celui qui avait blessé Gaston de la Vérendrye attaque à nouveau. S'engage alors une poursuite dans les territoires sauvages enneigés où plane l'ombre du fer sacré, cet instrument de pouvoir et de fascination.

Joseph Marshall III appartient à la tribu des Lakotas (Sioux) Brûlés et travaille à en diffuser largement la culture. Il a pour cela rédigé de nombreux ouvrages historiques et littéraires et créé l'Université de Rosebud.
Dans cet ouvrage, c'est bien l'art de vivre Lakota qu'il tricote sur le manteau de la fiction. De nombreux épisodes sont l'occasion d'exposer l'organisation tribale - le choix du chef de guerre, la constitution du conseil des anciens où sont discutées (et non pas imposées) les grandes évolutions et décisions, la place de la femme au sein du foyer, les rituels de fiançailles puis de mariage -, les méthodes de chasse et de guerre - la fabrication des armes, l'entraînement, la manière de pister la proie -, et bien sûr les grandes valeurs qui sous-tendent tout le processus de vie. Les lakotas s'estiment partie intégrante de la nature, non supérieurs. Aussi, chaque élément doit être compris et respecté pour que l'unité subsiste et que l'harmonie soit juste. Ses valeurs sont principalement incarnées par le personnage de Whirlwind, ce chef de guerre d'âge mûr réfléchi et courageux. Toujours pondéré, précis et humble, il se lance seul dans la traque de l'assaillant blanc sans toutefois nourrir un désir aveugle de vengeance. Son objectif est de le capturer afin de le soumettre au jugement des anciens. A contrario, ce fameux Henri Bruneaux incarne la cupidité, l'irrespect, la voracité et la force brute. Malgré l'intérêt de cette dichotomie qui révèle bien des éléments pertinents sur l'opposition de ces deux cultures, on pourrait  cependant regretter que l'auteur ne ménage pas sa plume et verse parfois dans un manichéisme un peu trop appuyé.
Le personnage de Bear Heart, à cet égard, est intéressant et offre un peu plus de nuance. De prime abord assez détestable car frontalement opposé à Whirlwind pour des questions d'égo, il offre un tierce point de vue sur le fer sacré : ne serait-il pas nécessaire pour évoluer et pour contrer l'invasion des blancs ? Bien qu'il démontre, du coup, un visage moins idyllique de l'amérindien, il révèle toute l'ambiguité du fer sacré : à la fois instrument de force et de faiblesse, il offre un pouvoir illusoire que l'homme ne tire plus de lui-même mais de l'extérieur. Sans le fer sacré, celui qui est désarmé n'est plus rien.

Au delà d'un portrait des valeurs amérindiennes, L'hiver du fer sacré peut donc aussi être lu comme une réflexion sur l'humanité au sens large et sur l'importance que l'on accorde trop souvent aux objets au détriment de la connaissance, de l'esprit, de la foi et de la nature. Il n'y a qu'à voir aujourd'hui comment l'homme traite sa propre terre.
Quelques réticences donc sur le manichéisme de la forme mais une très belle lecture tout de même, riche en questionnements passionnants.

 

 

Challenge améridiens.jpgChallenge Amérindiens

1ere lecture





1213775971.jpgChallenge Petit Bac 2013 chez Enna

Catégorie Phénomène météorologique

27/04/2013

Challenge Amérindiens (Bibliographie inside)

Le challenge sur la blogosphère littéraire, c'est un peu une institution et il en fleurit à loisir régulièrement. Ca tombe bien, c'est le printemps : c'est donc le moment où jamais d'en planter un pour l'année dans l'espoir qu'il fasse de beaux fruits !

En ce moment, je cogite pas mal sur la possibilité de reprendre mes études en parallèle de la vie active car un projet de recherche orienté vers les amérindiens me trotte dans la tête. Du coup, je furete dans ce coin là pour voir ce que la littérature et l'édition de manière générale a pu produire d'intéressant. Force est de constater que, malgré le premier abord anecdotique voire carrément kitch de la chose (oui, oui, je vois ce que ça peut évoquer comme prime impression^^), il s'agit d'un domaine plutôt riche que beaucoup d'auteurs américains contemporains explorent. Je me suis donc dit "et pourquoi pas créer un challenge sur le thème histoire de lever un peu le voile" ?

Alors voilà, c'est lancé : Je vous propose un Challenge Amérindiens (qu'ils soient du sud ou du nord du continent hein, on fait pas de racisme^^). L'idée, c'est d'offrir toutes vos chroniques tous domaines confondus (Littérature au sens large tant qu'il est question d'amérindiens quelque part, mais aussi art, histoire, ethnologie, spiritualités et pourquoi pas cinéma, expositions...). Pour vous aider, je vous mets une petite bibliographie littéraire en fin d'article dans laquelle vous pouvez piocher à loisir !

Le challenge est ouvert jusqu'au 31 août 2014, comme ça on a le temps de lire tranquillement sans faire d'overdose.

Pour vous inscrire, il vous suffit de laisser un commentaire sur ce billet en mentionnant l'une des 4 catégories suivantes :

- Petit Tonnerre : de 1 à 3 livres

- Homme Médecine : de 3 à 5 livres

- Chef de guerre : de 5 à 10 livres

- Grand Mystère : plus de 10 livres

 

Et dès que vous aurez publié un billet correspondant au challenge, vous pourrez mettre le logo ci-dessous et me le signaler ici en commentaire pour que je puisse le prendre en compte et faire des récap.
J'accepte bien sûr les billets rétroactifs.

N'hésitez pas à faire de la pub pour le challenge sur votre blog : plus on est de fous, plus on rit !

Challenge améridiens.jpg

 

Bibliographie sélective en littérature :

Sherman Alexie

  • Indian Blues (en: Reservation Blues) (roman, 1995)
  • Indian Killer (roman, 1997)
  • Phoenix, Arizona (nouvelles, 1999)
  • La vie aux trousses (en: The Toughest Indian in the World) (nouvelles, 2000)
  • Dix petits Indiens (en: Ten Little Indians) (nouvelles, 2003)
  • Flight (roman, 2007)
  • Le Premier qui pleure a perdu (en: The Absolutely True Diary of a Part-Time Indian) (roman jeunesse, 2008)
  • Danses de guerre (nouvelles, 2011)

Bernard Assiniwi

  • La saga des Beothuks (roman, 1996)
  • Le bras coupé (roman, 1976)

Michael Blake

  • Danse avec les loups (roman, 1991)

Joseph Boyden

  • Le chemin des âmes, (roman, 2006)
  • Là-haut vers le Nord (roman, 2006)
  • Les Saisons de la solitude (roman, 2009) (Giller Prize 2008)

Louise Erdrich

  • Love Medecine (roman, 1986)
  • L'épouse Antilope (roman, 2002)
  • Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse (roman, 2003)
  • Ce qui a dévoré nos coeurs (roman, 2007)
  • La Malédiction des colombes (roman, 2010)

Jim Fergus

  • Espaces sauvages (A Hunter's Road, 1992),
  • Mille femmes blanches (One Thousand White Women: The Journals of May Dodd, 1998)
  • La Fille sauvage (The Wild Girl: The Notebooks of Ned Giles, 2005)
  • Marie-Blanche (Marie-Blanche, 2011)

Craig Johnson

  • Little Bird, Éditions Gallmeister, coll. « Noire », 2009
    Prix NouvelObs/BibliObs du Roman noir étranger, 2010
    Sélectionné pour le Grand Prix de littérature policière
    Sélectionné par la rédaction de Lire parmi les dix meilleurs polars de l'année 2009.
  • Le Camp des morts , id. , 2010
    Lauréat du Trophée 813 du Meilleur roman étranger 2010
    Sélectionné par la rédaction de Lire parmi les dix meilleurs polars de l'année 2010.
  • L'indien blanc , id. 2011,
  • Enfants de poussières, id., 2012
    Western Writer's of America Spur Award for Best Novel of the West 2008
    Mountains and Plains award for fiction book of the year 
  • Dark Horse, id., 2013
    Finaliste du Dilys Award 2010.

Jim Harrison

  • Dalva (roman, 1988)
  • Retour en terre (roman, 2007)

Tony Hillerman

  • La voie de l'ennemi (1990)
  • L'homme squelette (2008)

Joseph Marshall III

  • L'hiver du fer sacré (roman, 1994)

N. Scott Momaday

  • La maison de l'aube (roman, 1968) (Prix Pulitzer 1969)
  • Le chemin de la montagne de pluie (roman, 1969)

Dan O'Brien

  • L’Esprit des collines (Spirit of the Hills, 1988), roman policier, 10/18
  • Rites d’automne: Le voyage d'un fauconnier à travers l'Ouest américain (The Rites of Autumn: A Falconer's Journey Across The American West, 1988)
  • Au cœur du pays (In the center of the Nation, 1991), roman
  • Brendan Prairie (Brendan Prairie, 1996), roman
  • Médecine blanche pour Crazy Horse (The Contract Surgeon, 2001), roman
  • L’Agent indien (The Indian Agent, 2004), roman
  • Les Bisons du Cœur-Brisé (Buffalo for the Broken Heart, 2001), mémoires

Jean-Christophe Rufin

  • Rouge Brésil (Roman, 2001), Prix Goncourt 2001

Leslie M. Silko

  • La Cérémonie (roman, 1992)

 

La liste est également longue en histoire et spiritualités mais pour ces domaines plus particuliers, je laisse votre inspiration vous guider :)

PS : Merci à Canel qui vient de me suggérer le lien vers la page Babelio concernant les Amérindiens ! Une mine d'or !

 

 

Participants et billets :

PETIT TONNERRE

Shelbylee

Anne

 Ce qui a dévoré nos coeurs de Louise Erdrich

Rivière Mékiskan de Lucie Lachapelle

Coccinelle

Une moitié de Wasicun de Jean-François Chabas

Missycornish

 Laure

Miss Léo

Mille femmes blanches de Jim Fergus

Lilly

Le Chemin des âmes de Joseph Boyden

Syannelle

Virgule

Topinambulle

Sorray, le retour au monde de Gérard Duhaime

Isallysun

Feu, tome 1: La rivière profanée de Francine Ouellette

Marion

Ourse bleue de Virginia Pésémapéo Bordeleau


HOMME-MEDECINE

Melle la Démone

 

CHEF DE GUERRE

Sharon

 L'indien blanc de Craig Johnson (billet rétroactif)

Terre des rêves de Vidar Sundstol (billet rétroactif)

Seuls les morts ne rêvent pas de Vidar Sundstol

La danse des chiens tonnerre de Kirk Mitchell

La morsure du lézard de Kirk Mitchell

Le premier qui pleure a perdu de Sherman Alexis

Molosses de Craig Johnson

 

Choco

Indian blues de Sherman Alexis (billet rétroactif)

La malédiction des colombes de Louise Erdrich (billet rétroactif)

Les bisons de broken heart de Dan O'Brien (billet rétroactif)

Le chemin des âmes de Joseph Boyden (billet rétroactif)

Carlisle (Tome 1) de Seigneuret et Chevret Deighton

Découverte du photographe Aaron Huey et de son travail sur les amérindiens de la réserve de Pine Ridge

 

Lucie

Béante de Marie-Andrée Gill (billet rétroactif)

S'aggriper aux fleurs - Haïkus de trois femes Innus (billet rétroactif)

Elle et nous de Michel Jean (billet rétroactif)

L'écorce de nos silences (chronique sur 3 courtes pièces autochtones)

Kuessipan de Naomi Fontaine (premier roman d'une auteure innue)

L'amant du lac de Virginia Pésémapéo Bordeleau

Sedna, la déesse de la mer (Pièce de théâtre d'après une légende inuit)

Pasdel

 Elan noir parle, propos recueillis par John Neihardt

 

GRAND MYSTERE

Moi

Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse de Louise Erdrich (billet rétroactif)

Ce qui a dévoré nos coeurs de Louise Erdrich (billet rétroactif)

L'hiver du fer sacré de Joseph Marshal III

Le chemin des âmes de Joseph Boyden

Dans le silence du vent de Louise Erdrich

Littérature amérindienne du Québec sous la direction de Maurizio Gatti

Ourse bleue de Virginia Pésémapéo Bordeleau

La Saga des Béothuks de Bernard Assiniwi

Comme des ombres sur la terre de James Welch

Love Medicine de Louise Erdrich

 

Canel

Mille femmes blanches de Jim Fergus (billet rétroactif)

Le premier qui pleure a perdu de Sherman Alexie (billet rétroactif)
(+ l'avis de Mr)

Indian Blues de Sherman Alexie (billet rétroactif)

Apaches de Guillaume Guéraud (billet rétroactif)

Dans l'or du temps de Claudie Gallay (billet rétroactif)

La perle de Steinbeck (billet commun : Mr et Junior...) (billet rétroactif)

 Les délaissés, Richard Van Camp(billet rétroactif)

 Whisky et paraboles, Roxanne Bouchard
(billet rétroactif)

Du sang dans les plumes de Joel Williams

La perle de Steinbeck

Cochon rouge d'Erik L'homme et Laurent Corvaisier
(+ l'avis de Mr)